Deonthologie

Je me suis engagée et ai signé la Charte de la Psychologie Humaniste :

    • L’obligation du secret : je conserverai secrètes les confidences reçues de la clientèle et les circonstances qui l’ont amenée à consulter.
    • Je ne me servirai jamais de mon client à des fins personnelles, c’est à dire : je m’engage à ne
pas utiliser la confiance établie à des fins de manipulation politique, sectaire ou personnelle (dépendance émotionnelle, intérêt économique personnel…), à ne pas mettre en danger de santé son intégrité corporelle et psychologique, à ne pas avoir de relations ou contacts sexuels, à ne pas user de violence morale ou physique et à ne favoriser aucun abus exploitant la dépendance
transférentielle transitoire du sujet ou un état de régression passager.Je ne manquerai pas d’informer mon client, dès notre première rencontre, des conditions exactes de notre relation professionnelle, en particulier de son contexte pratique, de mon contrat de travail et de mes engagements le concernant, ni de l’interroger sur ses éventuels antécédents pathologiques.

 

    •  Je n’interférerai jamais dans tout autre travail thérapeutique.

 

    • Je dirigerai toujours un client dont j’estime que les problèmes excèdent mes possibilités
vers un spécialiste de son choix, reconnaissant ainsi les limites, à la fois de ma compétence et
celles de la méthode employée.

 

    • Je n’établirai jamais un diagnostic et ne donnerai aucune interprétation personnelle sur
l’état psychologique, mental et physique de mon client.